François Pérol, un allié de taille de Sarkozy a été relaxé par la justice

0
113
palais de justice

Vendredi dernier la Cour d’appel de Paris a pris la décision de relaxer Mr François Pérol. Ce dernier qui est le président du directoire du BPCE était poursuivi pour accaparation illégale d’intérêts lorsqu’il était nommé à la direction de ce groupe. Il était également soupçonné d’avoir grandement participé aux processus de négociation visant à fusionner Banques populaires et des Caisses d’épargne au sein du groupe BPCE. Un premier procès contre cet ancien secrétaire général adjoint de la présidence du temps de Sarkozy avait eu lieu au sein du cours de la première instance. La décision de cette dernière lui a déjà été favorable, mais le parquet national financier a porté l’affaire devant la Cour d’appel de PARIS.

Le représentant de François Pérol a avancé que les observateurs ne sont pas surpris par cette décision prise par la Cour d’Appel vu que les allégations portées à l’encontre de son client ne sont pas fondées. Et de continuer que son client pourra parfaitement poursuivre le développement des activités de ses 2 groupes.

Il faut noter que la législation française stipule qu’il faut au moins 3 ans de carence pour tous les fonctionnaires avant d’intégrer une entreprise sur laquelle ils ont exprimé des avis et des propositions.